13 août 2011

Chronique livre : Niki L’histoire d’un chien

de Tibor Déry. Extraordinaire petit livre que Niki L’histoire d’un chien. Seul roman traduit en français de Tibor Déry, auteur hongrois visiblement célèbre dans son pays, Niki est une véritable petit perle, et, en seulement 150 pages réussit à nous faire rire, pleurer et réfléchir. En 1948, début de la période communiste de la Hongrie, dans la campagne autour de Budapest, Niki une jeune femelle fox-terrier se donne à un couple de quarantenaires, les Ancsa, dont le fils unique est décédé. Résistant d’abord à cette intrusion affective... [Lire la suite]
Posté par AnneduPerigord à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

12 août 2011

Chronique film : Melancholia

de Lars Von Trier. Lars Von Trier ne va pas bien, on s’en doutait un peu (je sais, je l'ai déjà dit pour Antichrist). Mais dans Melancholia il nous l’assène haut et fort, nous l’expose avec lyrisme, puissance et dévastation. Il choisit pour cela de s’incarner dans deux soeurs, la blonde et lumineuse Justine, la brune et sérieuse Claire. Après un prologue esthétiquement wagnérien et sublime, dans lequel des planètes se tournent autour avant de se percuter, et dont on ne sait trop s’il est ridicule ou grandiose, Lars Von Trier se... [Lire la suite]
Posté par AnneduPerigord à 20:13 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2011

Chronique livre : Des hommes

de Laurent Mauvignier. En province, lors de la fête d’anniversaire de Solange, débarque Bernard, autrement appelé “Feu de Bois”. Bernard, c’est le frère de Solange, la brebis galeuse de la fratrie, à moitié clodo, qui survit de la générosité des uns et des autres. Alors quand Bernard offre à Solange une magnifique broche en or, c’est la stupéfaction, la suspicion, l’agacement et la colère de ceux à qui Bernard doit de l’argent. Cet événement déclenche chez l’homme une réaction de rage, et complètement bourré, il part, et agresse la... [Lire la suite]
Posté par AnneduPerigord à 17:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
08 août 2011

Chronique film : Super 8

de J. J. Abrams. Magnifique surprise que ce blockbuster de l’été, malheureusement vu en version française dans un cinéma pop-corn (mais avec écran géant, ce qui est quand même impressionnant). Super 8 est un pur moment de bonheur cinématographique, un divertissement grandiose et émouvant, qui plonge le spectateur dans un état d’émerveillement total, de ces états qu’on croit disparus depuis la fin de l’enfance. Dans une petite ville de l’Ohio, un groupe de pré-ados tournent un film de zombies en Super 8 pour participer à un concours.... [Lire la suite]
Posté par AnneduPerigord à 13:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
06 août 2011

Chronique film : La dernière piste

de Kelly Reichardt. En 1945, dans l’Oregon, trois familles de migrants traversent l’Oregon pour trouver une terre propice à leur installation. Ils sont guidés par un certain et très barbu Meek, qui choisit d’emprunter un raccourci (le titre est d’ailleurs Meek’s Cutoff en VO). En fait de raccourci, la route choisie par le guide se révèle beaucoup plus longue et surtout désespérément dépourvue d’eau. Les jours passent, et le convoi progresse lentement. Ayant perdu toute confiance en leur guide, les immigrants capturent un indien... [Lire la suite]
Posté par AnneduPerigord à 20:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
01 août 2011

Du nouveau dans le Secrétaire pratique, ça chauffe entre Mme Achiparmentier et M.(?) Vertpoirot ! Et puis n'oubliez pas de vous abonner à la Newsletter,des infos, des avant-premières rien que pour vous.  
Posté par AnneduPerigord à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 août 2011

Chronique livre : Plonger les mains dans l'acide

de Claro. Plonger les mains dans l’acide est un titre bizarre pour un livre bizarre, collage bout à bout de textes de fictions et d’essais, inégaux en longueur et en intérêt. Composé de trois blocs, Plonger les mains dans l’acide a au moins le mérite de dérouter le lecteur, et de ne jamais l’amener là où il s’attend à aller. La première partie, nommée Découvertes & Inventions se compose vingt et un textes très courts, dont les titres à eux seuls sont délectables et probablement issus d’un esprit un peu perturbé. Pour... [Lire la suite]
Posté par AnneduPerigord à 15:10 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
31 juillet 2011

Chronique film : Un amour de jeunesse

de Mia Hansen-Løve. N’ayant pas pu voir les deux précédents films de Mia Hansen-Løve, j’étais très impatiente de découvrir cette réalisatrice. La déception fut à la hauteur de l’attente. Un amour de jeunesse représente pour moi le type même de cinéma désincarné qui se regarde le nombril en s’auto-félicitant de son intelligence et de son excellence. Certes il est vrai que la réalisatrice est douée, l’image est belle, le film très construit avec intelligence. Mais Un amour de jeunesse est complètement dynamité de l’intérieur par... [Lire la suite]
Posté par AnneduPerigord à 15:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
30 juillet 2011

Chronique film : Lourdes

de Jessica Hausner. Les raisons pour aller voir tel ou tel film sont parfois obscures, inavouables ou évidentes. L'envie de découvrir Lourdes relevait plutôt de l'attrait touristique. Je n'y suis jamais allée, et, je ne sais pas pourquoi, tout en sachant que je reviendrais probablement très déprimée de la visite de cette ville si je me décidais à y aller, j'ai toujours été assez curieuse de cette endroit et de ce phénomène de masse. Mais ce qui intéresse Jessica Hausner, ce sont surtout les rapports entre les gens, et leur manière... [Lire la suite]
Posté par AnneduPerigord à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 juillet 2011

Chronique film : I'm still here - The lost year of Joaquin Phoenix

de Casey Affleck. Après le tournage de Two Lovers, Joaquin Phoenix en a assez de faire l’acteur et veut enfin devenir lui même en se lançant dans le milieu très fermé du Hip Hop. Imbu de sa personne, grossier, infect, artiste maudit, shooté jusqu’à la gueule et piètre rappeur, Joaquin Phoenix apparaît comme une sorte d’anti-thèse romantique, l’ultime rebut du star-system hollywoodien. I’m still here est présenté comme un documentaire sur la plaquette du cinéma, et le tour de force du film réside justement dans le fait que le... [Lire la suite]
Posté par AnneduPerigord à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :