31 octobre 2007

Chronique livre : Cette Histoire-Là

d'Alessandro Baricco. Cette histoire-là est sans doute le roman le plus accessible de Baricco. Alors qu'il me faut habituellement plusieurs tentatives pour réussir à pénétrer son univers, l'entrée est ici immédiate. Ou alors je m'habitue, sans doute. Ce nouveau roman, bien qu'un peu inégal, confirme que Baricco est un grand écrivain symphonique, capable d'appréhender le monde de manière holistique , d'en faire émerger les voix, parfois désaccordés, en un ensemble stupéfiant d'harmonie. Il ne faut pas se fier à l'apparente... [Lire la suite]
Posté par AnneduPerigord à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

30 octobre 2007

Paris : the Queen.

Mars 2007. On ne peut pas dire qu'elle soit vraiment belle. Pourtant, faut avouer, la paillette lui va plutôt bien. Elles descendaient tout juste du Mont-Blanc. Déjà, elles rêvaient d'Himalaya.
Posté par AnneduPerigord à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
29 octobre 2007

Paris : Troca.

Mars 2007. Je sais elle n'est pas droite. Et elle mérite un format plus grand. Oui, je sais. Reviens. Mais reviens j'te dis, tu vas tomber. Putain qu'est-ce tu fous ? Et s'ils allument les jets d'eau hein, dis, tu fais quoi s'ils allument ? Comment se débarasser de son fils ? Recule mon chéri, recule encore que tu sortes du cadre.
Posté par AnneduPerigord à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
28 octobre 2007

Paris : les rencontres.

Mars 2007. Un regard. Le monde venait de changer. T'as fait les courses ? RrrrouRrrrou. Essaies pas de noyer le poisson. RrrrouRrrrou. Espèce de lâche, tous les mêmes !
Posté par AnneduPerigord à 10:50 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
27 octobre 2007

Paris : la passerelle.

Mars 2007. Un grand classique, l'arroseur arrosé. Ils formaient un drôle de trio ceux-là. Les jeunettes très jeunettes, le vieux en imper. Louche. La lumière baisse, pour être précise, elle se dissout. Je saisis une dernière image. Bleu.
Posté par AnneduPerigord à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 octobre 2007

Chronique pièce : Blast.

Texte et Dramaturgie : Philippe MaloneMise en scène : Véro Dahuron Parfois, ça vaut le coup de se casser le cul, braver les grèves ratpiennes, sncfiales, juste pour avoir le plaisir infime et infini de voir du bon théâtre. Comment raconter le traumatisme ? des causes multiples pour un seul mal, un seul choc, physique, émotionnel. C'est à partir d'un monceau d'interviews de traumatisés divers et variés, que Philippe Malone a dû laisser décanter, mûrir, épurer, presser pour en extraire l'essence, qu'est né le texte. Pas un travail... [Lire la suite]
Posté par AnneduPerigord à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

25 octobre 2007

Yangshuo : sur l'eau.

Août 2000. N. en a un peu marre de ma série parisienne de touriste, N. est parisienne.Rien d'exotique dans Paris puisque N. y turbine tous les jours.N. veut des critiques. Mais je n'ai rien vu/lu depuis un moment.N. va partir en Chine samedi, dans le Guanxi.Une photo du Guanxi, N. voudrait bien une photo du Guanxi. Une escale donc dans la série parisienne, et sans doute le début d'un nouveau thème.Qui sait ?
Posté par AnneduPerigord à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
24 octobre 2007

Paris : sur les quais.

Mars 2007. Retouche suite aux remarques judicieuses deSarto et d'un membre d'Anachromie. Verdict ? Un traitement un peu extrême pour un lieu surprenant. Balafre dans le Paris carte postale. J'aime ces ruptures, les petites failles qui fissurent la faïence. Retouche suite aux remarques judicieuses deSarto et d'un membre d'Anachromie. Verdict ?
Posté par AnneduPerigord à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
23 octobre 2007

Paris : la promenade.

Mars 2007. Il fait un froid d'ours, mais le soleil pointe un peu. On sort les manteaux, vagues de naphtaline. Le béret aussi, c'est par la tête qu'on attrape le mal. Tu devrais en mettre un toi aussi. Pas la peine, je n'ai pas si froid. Ca fait du bien quand même, ne marche pas si vite. J'étais un peu ailleurs. Toutes ces voitures... il y en a toujours autant ? Marche après marche. Plus haut. Je fais ce que je peux. Plus haut je te dis. Attention ça touche. Lève j'te dis. J'peux pas. Mais c'est pas possible...
Posté par AnneduPerigord à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
22 octobre 2007

Paris : le tunnel.

Mars 2007. C'est glauque et j'ai la trouille. Je déteste les lieux déserts, je déteste ces tunnels au-dessus desquels les voitures rugissent et le dioxyde de carbone s'accumule. Avec mon appareil flambant neuf, je me sens vulnérable. Et ça pue.
Posté par AnneduPerigord à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]